Aller au contenu

Le castor est de retour sur la Vingeanne

Ayant frôlé l’extinction au début du XXe siècle en France, le Castor d’Europe recolonise progressivement ses territoires délaissés. Après avoir remonté l’axe de la Saône, l’espèce fait son grand retour sur la Vingeanne !

En mai 2022, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) avait déjà constaté quelques traces attestant de la présence de l’espèce à la confluence de la Vingeanne et de la Saône.

Depuis le début de l’année, de nombreuses traces confirmant la présence du castor sur l’ensemble du site restauré de la Vingeanne à Talmay ont été observées par le Syndicat Vingeanne Bèze Albane (empreintes, banches coupées, branches écorcées…). Par ailleurs, l’espèce n’est pas simplement de passage. La découverte d’une hutte à proximité du site démontre que des individus se sont installés sur ce tronçon.

Pour l’instant uniquement présent à l’extrême aval de la Vingeanne, un suivi sera réalisé afin de suivre sa recolonisation.

En quoi le retour du castor est une bonne nouvelle ?

Cette espèce est protégée, tout comme son habitat. Il s’agit du premier mammifère ayant bénéficié de mesures de protection. En tant qu’ingénieur et jardinier de nos cours d’eau, son retour est une excellente nouvelle ! 

Le castor ne mange pas de poissons mais se nourrit de bourgeons, de feuilles, de végétation herbacée et aquatique au printemps et en été. En hiver, il se nourrit d’écorces d’arbres (saules et peupliers principalement). Il participe ainsi à l’entretien de la végétation de berge, à sa régénération et diversifie le milieu.

Biologie de l'espèce

Pour aller plus loin

Connaître et protéger le castor d'EuropeDate : 05/07/2024 - 09h45 Taille : 0.55Mo
Télécharger